Les bienfaits du sport

es bienfaits découlant d’une activité sportive régulière sont désormais reconnus de tous en tant que philosophie de vie, qu’hygiène corporelle et mentale. Nos modes de vie sédentaires parfois associés à des régimes alimentaires trop riches ont rendu l’exercice physique essentiel. Notre organisme gagne par ailleurs toujours à maintenir son niveau d’activité et de dynamisme. Et rien ne semble pouvoir contredire le sens de l’adage latin mens sans corpore sano. En outre, les bienfaits du sport dépassent le seul cadre de la forme physique pour nous octroyer un bien-être mental certain.

Maintien du capital musculaire, retardement du processus de vieillissement, entretien de l’appareil locomoteur, du système cardio-vasculaire, affinement de la silhouette, sont autant de bienfaits tirés de la pratique régulière d’un sport, dans la mesure où le sport pratiqué convient à l’âge et à la condition physique du pratiquant. Mais qu’on ne s’y méprenne pas, le sport n’est pas non plus la garantie d’un amaigrissement conséquent. A lui seul il ne se substitue pas à un régime alimentaire.

Les vertus du sport sont nombreuses et variées mais elles tiennent plus volontiers d’une hygiène de vie ayant des répercussions nettes sur la sociabilité. D’un point de vue social en effet, la pratique d’un sport permet de créer des relations et de favoriser l’échange et l’intégration. Et l’esprit sportif est porteur de valeurs propres à une philosophie faite de respect, de ténacité et de persévérance. En cela, les bienfaits du sport sont psychosociaux pour une large part. Mais aux yeux de certains pratiquants assidus, il est bien souvent la clef d’un profond sentiment d’harmonie et de bien-être.

 

L'appareil locomoteur et le système cardiovasculaire – L’appareil locomoteur est le grand bénéficiaire de la pratique sportive. Tout d’abord, tout effort physique régulier s’accompagne d’une augmentation de la force, d’une amélioration du tonus musculaire et dans une moindre mesure d’une augmentation de son volume. Ce qui a pour conséquences de prévenir des douleurs de hanches, de genoux et des troubles vertébraux. Quand l’activité est pratiquée de façon saine et modérée, elle constitue un excellent traitement contre les lombalgies.

Le sport permet encore de maintenir, voire d’accroître, l’amplitude naturelle des articulations. En favorisant la nutrition et la mobilité des cartilages, il se révèle un excellent traitement tout autant préventif que curatif contre l’arthrose.

D’un point de vue osseux, l’activité sportive intervient dans la fixation du calcium de sorte qu’elle prévient de l'ostéoporose, maladie familière des personnes âgées. Il faut considérer qu’à 90 ans, la femme a perdu 50 à 55% de son contenu minéral osseux contre 15 à 20% chez l'homme. La ménopause vient en effet expliquer cette différence de déperdition avec une perte évaluée de 3 à 5% par an dans les 5 ans.

De la même façon, un entraînement régulier équilibré et non excessif génère des effets positifs sur l’appareil cardio-vasculaire. En tant que muscle, le cœur accroît sa capacité de contraction et augmente sa puissance et son efficacité. De cette façon, c’est l’irrigation toute entière qui s’en voit améliorée. Ainsi, les muscles jouiront d’un afflux sanguin adapté à l’effort physique pratiqué.

D’un point de vue circulatoire, le sport combattra efficacement les deux facteurs de risques des maladies cardio-vasculaires : l’hypertension et l’athérosclérose. De fait, il améliore considérablement la circulation. En surveillant d’autre part son alimentation, le sportif limite ainsi les facteurs de risques et élimine de par sa pratique les toxiques tels que l’alcool et le tabac dont les effets sur le système vasculaire sont nettement délétères.

 

Affinement de la silhouette – Si le sport affine et dessine le corps harmonieusement, il ne saurait à lui seul garantir l’amaigrissement. En outre, le sport ne fait pas maigrir facilement. Et l’organisme ne commence à brûler ses graisses que 30 ou 40 minutes après l’effort. La perte de poids enregistrée après l’effort est en l’occurrence plus due à l’effet de sudation qu’à une consommation importante de calories. Son impact immédiat n’est pas là et, si ce n’est que le sport participe à harmoniser la masse musculaire et à dissiper la cellulite, l’effet d’amaigrissement dépend d’un phénomène associant les vertus de l’activité sportive à une alimentation équilibrée.

La sédentarisation liées à nos mode de vie modernes a rendu indispensable la pratique régulière d’une activité physique. Mais ne comptons pas en effet sur le seul effort physique pour maigrir. Car un exercice sportif intensif de courte durée ne consomme guère que 200 à 300 kilocalories en moyenne, en fonction du poids. D’autre part, un tel effort puise son carburant dans les stocks glucidiques. Aussi, en vue de perdre du poids, il faudra mieux préférer une activité d'intensité moyenne, régulièrement pratiquée et prolongée dans le temps. La marche ou la course à petites foulées, la natation, le ski de fond ou la danse favoriseront de la sorte l’utilisation des graisses.

Certes, les dépenses énergétiques par sport sont difficiles à évaluer car elles dépendent de l'individu. Considérons tout de même que marcher sur 5 km en 1h ou 2 fera brûler la même quantité de calories que les sports d’endurance évoqués plus haut. Le jogging et la course pratiqués sur une distance de 10 km en un temps s’échelonnant de 1/2h à 2 h permettront à un homme de 80 kg de dépenser environ 800 kilocalories. Mais pour la même distance, la natation offrira une dépense 4 fois plus importante de calories qu'à la course. Les graisses stockés en sous-cutanée brûleront en premier, la silhouette s’affinera donc et le corps bénéficiera d’une tonicité accrue. Un sportif entraîné verra son tissu adipeux s'abaisser à 5% du poids corporel et de 10% chez une sportive assidue. De manière générale, un corps entraîné aura tendance à utiliser les calorie tirées des repas plutôt qu’à les stocker dans la graisse. Le sport est donc tout indiqué pour stabiliser le poids. Le phénomène d’amaigrissement dépendra en outre davantage d’un régime alimentaire approprié.

 

Des bienfaits psychologiques – En premier lieu, il faut reconnaître que les bienfaits psychologiques liés à la pratique d’un sport sont loin d’être subsidiaires aux bénéfices immédiatement physiques. En outre ceux-ci s’étendent du renforcement de la confiance en soi à l’acquisition de l'esprit de compétition et de la volonté, en offrant au passage un exutoire tout trouvé à la libération de l'agressivité, du stress et de l'anxiété. Du reste, les moments d’activité physique sont l’occasion d’oublier les soucis du quotidien et du travail.

La perception même du corps change et joue en faveur de l’amélioration de la vie sexuelle, de l’efficience intellectuelle (oxygénation cérébrale accrue). De part l’écoute que nous lui octroyons, le sport donne le sentiment d’exister. Il nous fait éprouver une sensation d’intimité avec notre propre corps et d’harmonie avec les autres et l’environnement. L’activité physique procure encore une véritable sensation de plaisir et d’euphorisation. Le flot d’hormones qui l’accompagne, notamment l’endorphine, génère en effet une sensation de bien-être physique et mental.

S’adonner régulièrement à une pratique sportive confère un esprit sportif fait de persévérance, d’humilité et de ténacité. Il nous apprend à tenir les objectifs que nous nous fixons, à respecter l’autre dans sa démarche sportive. Il permet encore d’apprécier de nouvelles personnes grâce à ses vertus socialisantes, de se sentir exister au sein d’un groupe autour de valeurs partagées. En dernière analyse, les bienfaits psychologiques du sport sont tels qu’ils s’adressent à chacun d’entre nous, à tous les âges de la vie. La floraison des pratiques physiques permet à chacun de trouver le sport le plus adéquat à sa personnalité et à ses objectifs. Le sport oxygène tout autant le corps que l’esprit.

 

Nous n’avons eu de cesse de le rendre explicite tout au long de cet article, mais nous le répétons, la pratique saine et modérée d’un sport ne peut que nous être bénéfique. Que cela soit du point de vue locomoteur ou cardiovasculaire et même osseux, ses vertus concernent notre corps dans sa globalité. Par dessus tout, l’exercice physique est conseillé à tous âges en fonction de l’état de santé. Pour ainsi dire, le sport fait partie de la vie, car faisant partie de la vie même de notre organisme. Par analogie, de la même manière que notre corps est en mouvement interne constant afin d’assurer l’homéostasie, il apparaît qu’il nécessite encore un dynamisme externe minimum afin de garantir la santé de ses fonctions motrices et la solidité de son squelette.

Mais bien sûr, qu’on ne s’y trompe pas, le sport n’est pas la clef de l’amaigrissement. Au cours des efforts de courte durée, le corps puise dans les glucides et la mobilisation des réserves de graisses à des fins énergétiques ne concerne que les efforts de longue durée davantage axés sur l’endurance. Aussi, sans harmonisation de notre régime alimentaire, tout au plus, le sport régulier a le pouvoir de stabiliser notre poids. Non, le sport ne fait pas maigrir facilement, mais il permet d’harmoniser la masse musculaire et graisseuse, d’affiner le corps, de le renforcer, mais encore de le mettre en position de puiser plus facilement dans ses réserves de graisse via l’habitude de l’effort endurant.

Le corps a sa propre intelligence, il s’adapte à notre mode de vie. De la même manière que notre psyché, il est traversé d’humeurs. Ces humeurs sont les sensations de plaisir et de douleur. Si nous n’entretenons pas notre organisme, des douleurs surviennent. Si nous n’en prenons pas soin dans l’effort, de la même manière, des douleurs apparaissent. Machine aussi complexe que sensible et fragile, notre corps mérite toute notre attention ainsi qu’un entretien minimum au gré de la pratique sportive. Aussi vrai que le manque d’entraînement rend le sport pénible, le secret du confort physique tient dans la régularité et la modération. Le corps, comme la nature, ne connaît pas la stagnation.

 

Commentaires (1)

1. kiki 03/05/2011

kiki koko koikoi kiopkio

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site